EST SPÉCIFIÉ,

Hadrien PICOT

L‘articulation entre dessin et écriture domine un travail fait des discrétions qui unissent conceptuel et romantisme. L’amplitude que ces deux mouvements ont dans la pensée humaine pourrait cantonner les productions à une anthropologie culturelle mais, par les toiles et les aphorismes que j’accumule auprès de ses préoccupations, se font de “petites vérités”, des moments pensants d’une expérience intérieure. J’y recherche les troubles d’une intentionnalité qui, face à notre époque, spécifient mon travail. 

Les dessins sont des esquisses, la partie habituellement immergée de la peinture, ils l’attendent. Ils dévoilent des affinités avec le rythme qui les font osciller entre représentation et présentation d’un faire se faisant. Par mon travail j’éprouve différents registres temporels et questionne la fétichisation de l’objet d’art. Cette posture théorique et critique est, en plus de médiums que l’on pourrait dire classiques, soutenue par des disciplines ouvertes par notre époque. Le didgeridoo contemporain ainsi que les percussions vocales portées par une lecture mythique et ethnologique nourrissent un aspect sonore de ma démarche. Entrelacer des questionnements sur le son et l’improvisation à des réflexions plastiques est l’occasion de donné du repos à l’expérience rétinienne de la mise en espace du travail dans un lieu rendu confus par d’incessantes mise à l’épreuve.